Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Gestion de douleur

Les vaccins font partie des soins médicaux courants. Par contre, la douleur de la vaccination peut agiter les enfants, les adolescents et les adultes, ce qui les amène à éviter les vaccins, ce qui les laisse sans protection contre des maladies graves. Voici des moyens pour réduire la douleur de la vaccination.

Ces méthodes ont été prouvées comme étant sûres et efficaces. Combinez-les pour obtenir de meilleurs résultats. Avisez votre médecin de famille, votre pédiatre ou votre infirmière pour qu'il ou elle puisse vous aider à atteindre vos objectifs.

Ce que vous pouvez faire

Allaiter votre bébé

  • Si votre bébé est allaité, commencez à l'allaiter avant l'injection. Assurez-vous d'avoir une bonne prise. Continuez l'allaitement pendant et après l'injection.
  • L'allaitement, combiné avec la tenue dans les bras, le goût sucré et la succion constitue; c'est l'un des meilleurs moyens de réduire la douleur chez les bébés.
  • Être allaité pendant l'injection est sûr pour les bébés, même les nouveau-nés. Il n'y a aucune preuve que le bébé s'étouffera ou associera sa mère à la douleur.

Tenir votre enfant

  • Placez votre enfant debout et tenez-le contre vous avant, pendant et après l'injection. Ceci l'aidera à se sentir en sécurité et à ne pas bouger.

Ce que vous pouvez donner

De l'eau sucrée

  • L'allaitement est important pour les nourrissons. Si votre bébé n'allaite pas, vous pouvez lui offrir de l'eau sucrée pour réduire sa douleur.
  • L'eau sucrée est sans danger pour les bébés, même les nouveau-nés.
  • Fabriquez de l'eau sucrée à la maison ou à la clinique en mélangeant 1 cuiller à thé de sucre blanc et 2 cuillers à thé d'eau distillée ou bouillie. Pour les bébés de plus de 6 mois, vous pouvez utiliser l'eau du robinet si elle est potable.
  • Donnez de l'eau sucrée à votre bébé 1 ou 2 minutes avant l'injection.

Anesthésique topique en crème, gel ou timbre

  • Au Canada, on peut acheter sans ordonnance des anesthésiques topiques qui réduisent la douleur des aiguilles : EMLAMC (lidocaïne-prilocaïne), AmetopMC (tétracaïne) ou MaxileneMC (lidocaïne).
  • Ils sont sûrs pour les bébés, même les nouveau-nés.
  • Appliquez-les à la maison ou à la clinique avant l'injection.

Comment vous pouvez vous comporter

Votre état d'esprit

  • Essayez de rester calme, parlez sur un ton normal et ayez une attitude positive avant, pendant et après l'injection. Cela aidera votre enfant à rester calme.
  • Les enfants voient et ressentent ce que font leurs parents et font souvent la même chose.
  • Si vous ressentez de la nervosité, vous pouvez prendre quelques respirations lentes et profondes pour vous calmer.
  • Respirez en gonflant le ventre, pas la poitrine. Vous pouvez le faire en tenant votre enfant.

Distraire votre enfant

  • En détournant son attention de la douleur, vous pouvez réduire la douleur ressentie par votre enfant.
  • Tout en tenant votre enfant contre vous, distrayez-le en chantant ou en parlant. Pour les bébés, l'allaitement est idéal pour faire sucer. Si vous n'allaitez pas, vous pouvez offrir une sucette avec ou sans de l'eau sucrée. Ceci peut être réalisé avant, pendant et après l'injection. Après l'injection, vous pouvez aussi le bercer.
  • Pour distraire un enfant plus âgé, vous pouvez choisir des jouets comme des bulles de savon, un livre animé, un hochet ou un téléphone intelligent. Si les jouets ne fonctionnent pas, tenez votre enfant contre vous et distrayez-le en chantant ou en parlant. Faire sucer votre bébé (votre lait ou une suce) avant, pendant et après l'injection. Après l'injection, vous pouvez aussi le bercer.

Les vidéos

Enfants de moins de 3 ans

Ces méthodes ont été prouvées comme étant sûres et efficaces. Vous pouvez les combiner pour obtenir de meilleurs résultats. Dites au médecin de famille, au pédiatre ou à l'infirmière de votre enfant ce que vous comptez faire pour qu'il ou elle puisse vous aider à atteindre vos objectifs.

Ce que vous pouvez lui donner

Anesthésique topique en crème, gel ou timbre

  • Au Canada, on peut acheter sans ordonnance des anesthésiques topiques qui réduisent la douleur des aiguilles : EMLAMC (lidocaïne-prilocaïne), AmetopMC (tétracaïne) ou MaxileneMC (lidocaïne).
  • Ils sont sûr pour les enfants.
  • Appliquez-les à la maison ou à la clinique avant l'injection.

Ce que vous pouvez faire

Lui demander de se tenir droit

  • Demandez à votre enfant de rester droit dans sa chaise avant, pendant et après l'injection.
  • Vous pouvez l'asseoir sur vos genoux.
  • Ceci l'aidera à se sentir en sécurité et à ne pas bouger.
  • Assurez-vous de déshabiller votre enfant pour libérer le ou les bras où le vaccin sera injecté.
  • Ne serrez pas votre enfant trop fort. Cela pourrait faire augmenter sa détresse.

Comment vous pouvez vous comporter

Votre état d'esprit

  • Restez avec votre enfant et soyez calme, parlez sur un ton normal avant, pendant et après l'injection. Si votre enfant a mal, reconnaissez-le, mais sans insister.
  • Cela l'aidera à rester calme.
  • Les enfants voient et ressentent ce que font leurs parents et font souvent la même chose.
  • Si vous ressentez de la nervosité, vous pouvez prendre quelques respirations lentes et profondes pour vous calmer avant, pendant et après l'injection.
  • Respirez en gonflant le ventre, pas la poitrine
  • Demandez à votre enfant de respirer lentement et à fond lui aussi, avant, pendant et après l'injection.

Distraire votre enfant

  • En détournant son attention de l'injection, vous pouvez réduire la douleur de votre enfant.
  • Distrayez-le en chantant, en parlant, en comptant, en racontant des blagues, ou avec un livre, des bulles, un virevent, un jouet ou un appareil électronique comme un téléphone intelligent ou un ordinateur avant, pendant et après l'injection.
  • Pour obtenir les meilleurs résultats, choisissez une distraction qui met plusieurs sens à contribution (la vue, le toucher et l'ouïe) et invitez votre enfant à y participer activement.
  • Gardez l'attention de votre enfant sur la distraction.
  • Préparez-vous à changer de tactique pour continuer à distraire son attention.
  • Quelques enfants tiennent mieux le coup s'ils peuvent regarder l'injection; si votre enfant vous dit qu'il veut regarder, laissez-la faire.

Les vidéos

Enfants et adolescents

Ces méthodes ont été prouvées comme étant sûres et efficaces. Combinez-les pour obtenir de meilleurs résultats. Avisez votre médecin de famille, votre infirmière ou votre pharmacien pour qu'il ou elle puisse vous aider à atteindre vos objectifs.

Ce que vous pouvez prendre

Anesthésique topique en crème, gel ou timbre

  • Appliquez une crème, un gel ou un timbre pour engourdir la peau à l'endroit où le vaccin sera injecté.
  • Au Canada, on peut acheter sans ordonnance des anesthésiques topiques qui réduisent la douleur des aiguilles : EMLAMC (lidocaïne-prilocaïne), AmetopMC (tétracaïne) ou MaxileneMC (lidocaïne).
  • Appliquez le produit sur le bras avant la vaccination.
  • Demandez à votre dispensateur de soins quel est l'endroit exact où l'appliquer.
  • Ces produits prennent de 30 à 60 minutes pour engourdir la peau.
  • Celle-ci peut temporairement sembler plus blanche ou plus rouge que la normale.

Ce que vous pouvez faire

Position du corps

  • Choisissez la position la plus confortable pour vous.
  • Asseyez-vous le dos droit ou allongez-vous, selon ce qui favorise le plus la détente pour vous.
  • Détendez votre bras.Il peut être utile de le secouer, puis de le repositionner pour que le bras et les muscles soient complètement détendus.

Comment vous pouvez vous comporter

Rester calme

  • Prenez quelques respirations lentes et profondes pour vous calmer.
  • Respirez en gonflant le ventre, pas la poitrine. Inspirez profondément, puis expirez lentement.

Vous distraire

  • Détournez votre attention de la douleur.
  • Utilisez la conversation, la musique, une vidéo, la lecture, des images, un téléphone intelligent et/ou regardez simplement ailleurs.

Pour plus d'information, visitez le Comité canadien pour l'allaitement (CCA) et l'Initiative des amis des bébés (IAB).

Dernière mise à jour: le 17 décembre 2018

English